Mon petit secret du Val de Loire.

Bonjour les amis!

Les 11 jours sont décidément bien écoulées mais mon souci de motivation ne suit pas ce mouvement.

En plus, ce n’est pas que je n’ai rien à raconter, mais que justement je n’arrive pas à tout imbriquer dans ma tête pour que cela ressemble à quelque chose qui te soit à la fois utile et sexy.

Allez! On s’appesantira plus tard sur les tréfonds de mon moi.

L’heure est au voyage. Je t’embarque en Val de Loire. Quittons le Gâtinais pour la Sologne et retrouvons-nous sur les rives de la Loire, dans le charmant petit village de Meung sur Loire (prononcé « Main – Sur – Loire »).

IMG_0650Oui, nous partons, une fois encore, pour une fête des plantes ou salon des jardins et de la décoration.

Le sujet me passionne, mais il me passionne d’autant plus, quand ce sont de vieux amis qui l’organise.

C’est aussi pour cela que cet article a du mal à prendre forme. Parce que là, je ne suis pas à te raconter naïvement mon énième visite d’un salon ou d’un festival. Non, je vais parler de personnes qui comptent pour moi.

IMG_0774Te souviens-tu d’ailleurs, lorsque je te parlais de ces connaissances acquises sur la forêt intimiste des petites propriétés historiques? c’est grâce à eux, que j’ai compris comment le monde végétal et le monde architectural était lié. Comment il fallait trouver le juste équilibre entre les deux pour ne pas saccagé l’un ou étouffer l’autre. Comment il fallait réfléchir pour que ces deux entités là se complètent et subviennent aux besoins de chacun.
Ces amis ont donc une passion et pas n’importe laquelle: la passion patrimoine. Ils restaurent de vieux monuments et tentent humblement de redonner à ces derniers, leur prestige passé. Ce sont des magiciens qui luttent inlassablement contre le temps et son impitoyable valet  météo. Je les ai toujours connu sous les échafaudages où au faite des échelles. Je ne compte plus les heures inlassablement passées à lutter contre le lierre, les orties, les ronces… Envahisseurs verts et féroces.

IMG_0773Alors quant au retour d’un week-end tourangeau, je vis qu’il proposaient dans le parc de leur dernière acquisition ce salon, je n’ai pu résister à l’envie de les saluer.

Cela faisait de nombreuses année que nous nous vîmes et pourtant nous revoir fut hors du temps. C’est à cela que l’on reconnait une amitié durable paraît -il. Cela me plaît, en tout cas, de le penser.

Oui, ce fut une belle journée chaleureuse même si la météo ne se fit pas complice de l’événement. Je repartis avec quelques emplettes pour changer, mais heureux du privilège de découvrir un domaine magnifique et désormais entre de bonnes mains.

Le salon en lui même a cela de particulier qu’il mêle la décoration au jardinage. Même si parfois ce sont deux univers différents, il est quand même intéressant de noter que dernièrement, les jardins redeviennent des pièces à vivre de la maison. Ce sont devenus de bien nobles salons ou salles à manger. Ces pièces de verdures accueillent à la perfection quelques vieux objets chinés chez les antiquaires.

Par exemple, mon souhait le plus cher quand je pourrais de nouveau secouer la terre, c’est de créer un petit salon de lecture avec une vieille liseuse en fer forger et une moquette de gazon. Le tout ceinturé par une haie basse d’ifs et de charmilles sous laquelle prendront place d’élégantes vivaces et de facétieuses annuelles.

 

IMG_0634

Il y avait aussi de très belles collections de plantes, présentées par des horticulteurs passionnés et abordables (tant sur le plan humain que celui plus bassement matériel). C’est cela aussi le sel de ces salons, c’est permettre de rencontrer l’autre dans ce qui l’anime, ce qui le singularise aussi. C’est une fois encore une belle façon de faire du lien social en dehors de nos vies numériques.

Enfin, avec l’entrée au salon, il t’était possible de découvrir les intérieurs du château. La scénographie est pédagogique et rigolote car elle invite le visiteur à se rendre acteur de sa propre découverte des lieux.

Cette visite permet aussi de connaître la vie des petites mains au service des seigneurs du lieu. On découvre ainsi la gestion rigoureuse des draps ou encore celle du mobilier.

IMG_0700le laboratoire de l’alchimiste (ou apothicaire pour les plus cartésiens) est vraiment dans son jus et permet, l’espace d’un instant, de remonter le temps.

IMG_0750

 

 

On redescend ensuite pour contempler les somptueux et luxueux appartements des châtelains. Partagés entre les chambres, la bibliothèque ou encore la grande salle à manger.

Il n’y aura pas d’autre vues des intérieurs car ensuite, cela s’appelle du spoil 😉

Alors, si pour un week-end ou un séjour tu souhaites t’égarer en Val de Loire, je ne saurais que trop te conseiller de venir traîner tes guêtres par ici.

Voilà, ainsi se termine cette petite visite de ce lieu magique. Peut être que l’on s’y croisera, j’ai en effet, l’envie d’y retourner, incessament sous peu et à des heures moins mouvementées, pour une visite peut être plus approfondie. Il reste encore beaucoup à découvrir!

A dans 11 jours alors (enfin peut être, potentiellement, possiblement)!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s